La Business intelligence à l’heure du Big Data

Data digital flow

Aujourd’hui, le phénomène « Big Data » est bien avancé. Près de la moitié des entreprises concernées le pratiquent. C’est un mouvement de fond pour les relations BtoB, et pour la fonction marketing. Il est possible de segmenter le marché pratiquement au cas-par-cas, mais pourquoi et dans quel cadre doit-on se préoccuper de rassembler des données, parfois sensibles ?

Le Data monitoring du quotidien

Souvent, ce mode de traitement vous permettra de rassembler plus vite, et de manière plus complète, les données sur un produit/client en particulier. Vous prenez ainsi l’avantage sur vos concurrents qui auront un fichier moins récent, ou un aperçu moins large des données de votre secteur.

Vous pouvez également avoir besoin de données formatées, rassemblées là où elles ont un sens – et non disséminées dans différents SI. Les services de Big Data permettent une telle approche, en fournissant notamment les outils pour traiter cette masse de données dans des délais raisonnables, ce qui n’est pas toujours possible par des moyens courants.

Le Business Intelligence devient critique

Les possibilités sont nombreuses, comme retrouver des fraudeurs parmi des dizaines de milliers d’utilisateurs, ou répertorier tous les rapports d’erreurs logicielles au niveau national, pour mieux les traiter. Ces analyses requièrent une uniformisation de données et une puissance de calcul que vous ne trouverez pas forcément dans une entreprise.

Si la présence dans le COMEX du responsable de Big Data n’est pas toujours obligatoire, le RH doit pouvoir gérer ce poste critique : cette compétence dure (et donc pas accessible rapidement) par le biais du croisement des sources internes (données financières) et externes, permet de monitorer des problématiques RH diverses : rémunérations, gestion des compétences, etc.

Nouveaux budgets, nouveaux postes

Organisée autour du Big Data, la révolution actuelle vise non pas à piloter, mais à régler finement chaque rouage de l’entreprise moderne. La Business Intelligence reprend de l’importance, et de nouveaux postes de direction en C-Level deviennent accessibles aux plus courageux.

La création de nouvelles fonctions permettra de dégager de nouvelles activités (monétisation des données), au fur et à mesure que les nouvelles technologies se verront intégrées dans le processus des DSI, favorisant la rationalisation des activités existantes et des économies sur les processus.

Nouvelles opportunités de carrière, solutions de gestion, atout marketing, le Data prend de l’ampleur, et nous pousse vers une gestion plus rationnelle du système entreprise.

Tags : ,